Isabelle, l'après-midi

Douglas Kennedy

Paris, années 1970. Dans une librairie de la rive gauche, un jeune homme rencontre une femme. Il est américain, étudiant, sans le sou, se destine à des études de droit et a débarqué à Paris pour assouvir ses fantasmes de la Ville lumière ; elle est française, un peu plus âgée, sophistiquée, mystérieuse... et mariée. Entre Sam et Isabelle, le coup de foudre éclate. Et commence alors entre eux une liaison tumultueuse, des cinq à sept fiévreux, des rendez-vous furtifs, des moments volés. Mais Sam veut plus. Isabelle lui a ouvert la porte d'un futur qu'il voudrait différent, loin de la vie à laquelle il était destiné. Pour autant, Isabelle est-elle prête à tout sacrifier pour lui ? Cette passion qui les anime l'un et l'autre résistera-t-elle à l'épreuve du temps et du quotidien ? Après La Symphonie du hasard, son ambitieuse fresque américaine, Douglas Kennedy nous offre une œuvre intimiste, délicate et sensuelle. Un roman empreint d'une douce nostalgie et une déclaration d'amour à la capitale française. Lire la suite

312 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x225

Paris, années 1970. Dans une librairie de la rive gauche, un jeune homme rencontre une femme. Il est américain, étudiant, sans le sou ; elle est française, un peu plus âgée, sophistiquée, mystérieuse... et mariée. Entre Sam et Isabelle commence alors une liaison tumultueuse, des cinq à sept fiévreux, des rendez-vous furtifs, des moments volés. Mais Sam veut plus. Isabelle lui a ouvert la porte d'un futur qu'il voudrait différent, loin de la vie à laquelle il était destiné. Isabelle est-elle prête à tout sacrifier pour lui ? Un roman empreint d'une douce nostalgie et une déclaration d'amour à la capitale française.

Haut de page