Kaiser Karl

Raphaëlle Bacqué

Cet homme est une illusion, un songe, un enchantement. Il a vécu plusieurs vies, revêtu plusieurs apparences, inventé plusieurs légendes personnelles. A son arrivée à Paris, au début des années 1950, il se prétend scandinave, pour échapper à l'inévitable qualificatif de « boche ». Au fil des ans, il se rajeunit, ne pouvant tolérer ni la maladie, ni la mort. Après le décès de sa mère, son héroïne, celle qui lui avait dit lorsqu'il était enfant que l'homosexualité, « c'est comme une couleur de cheveux, rien de plus », il revisite son passé. Elle n'était pas vendeuse dans un magasin de lingerie mais fille aristocratique d'un patricien… Son amitié avec Saint-Laurent vire à la rivalité. Sa liaison au long cours avec l'ingérable dandy Jacques de Bascher lui permet de vivre, par procuration, les folies de la nuit parisienne. Son train de vie est à lui seul un roman : « Je déteste les riches qui vivent au-dessous de leurs moyens », assurait-il… Lire la suite

256 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 145x225

Haut de page