L'Assassin de ma sœur

Flynn Berry

Nora Lawrence, une jeune femme dépressive, quitte Londres pour un week-end chez sa sœur Rachel, infirmière dans l'Oxfordshire. C'est son cadavre lardé de onze coups de couteau qui l'attend. Le premier choc passé, Nora découvre un profil de Rachel qu'elle ignorait malgré leur complicité : elle semblait terrifiée, se sentait menacée, envisageait de fuir sans en avoir averti Nora. Etait-ce le souvenir toujours à vif d'une violente agression subie l'année de ses seize ans ? Se peut-il que son agresseur de l'époque l'ait retrouvée pour finir le travail ? Nora, qui entretient avec les enquêteurs Moretti et Lewis des rapports ambigus et suspicieux, s'investit avec passion dans la recherche du tueur. Elle se persuade que Keith Denton, le plombier qui était intervenu pour une fuite le matin du crime, est cet homme. Cette supposition gratuite devient une obsession. Nora le harcèle, il finit par confesser avoir été l'amant de Rachel, il est arrêté. Mais Moretti, qui a appris que l'ex-petit ami de Nora, Liam, avait eu une liaison avec Rachel, soupçonne Nora. Celle-ci va devoir se battre seule contre les ombres envahissantes du passé et du présent. Lire la suite

272 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x225

Nora Lawrence quitte Londres pour un week-end chez sa sœur Rachel. C'est son cadavre lardé de onze coups de couteau qui l'attend. Le premier choc passé, Nora découvre un profil de Rachel qu'elle ignorait : elle semblait terrifiée, se sentait menacée, envisageait de fuir. Etait-ce le souvenir toujours à vif d'une violente agression subie l'année de ses seize ans ? Se peut-il que son agresseur de l'époque l'ait retrouvée pour finir le travail ? Nora, qui entretient avec les enquêteurs Moretti et Lewis des rapports ambigus, s'investit avec passion dans la recherche du tueur. Elle se persuade que Keith Denton, le plombier qui était intervenu pour une fuite le matin du crime, est cet homme…

Chapeau

Encensé par la presse, le brillant polar de Flynn Berry a été couronné par le prestigieux prix Edgar du premier roman.

Citation texte

The Huffington Post : L'Assassin de ma sœur entraîne le lecteur dans une saisissante intrigue dès la première page.The Washington Post : Extrêmement tendu et intense, avec de subtils accents du grand classique de Daphne Du Maurier, Rebecca.

Haut de page