Emma dans la nuit

Wendy Walker

À Long Island, deux sœurs, Emma, dix-sept ans, et Cassandra, quinze ans, disparaissent le même jour sans laisser de traces. Trois ans plus tard, rien n'est éclairci. Abby Winter, psychologue au FBI, est hantée par cette affaire. Soudain, Cassandra réapparaît et raconte son histoire. Une histoire qu'Abby ne croit pas... Un thriller époustouflant qui nous plonge dans les méandres d'une famille bien sous tous rapports... en apparence.

312 pages | Couverture brochée avec rabats | Format: 140x220

POURQUOI NOUS L'AVONS CHOISI
Avec Tout n'est pas perdu, son premier thriller publié en France en 2016, Wendy Walker est entrée directement dans la cour des grands, démontrant que même en matière de suspense psychologique — genre foisonnant, pouvant donner lieu à de mauvaises surprises —, il était encore possible d'inventer, de surprendre les lecteurs en tissant une intrigue originale, basée sur les traumatismes et les mécanismes de la mémoire. Pour ce deuxième livre noir, la romancière brode un motif bien connu de la psychologie, fléau des relations humaines s'il en est : le narcissisme pathologique. Les liens mère-fille sont vus du côté du dysfonctionnement. Les personnages complexes et fascinants apportent au roman sa profondeur. Le tissu de leurs relations apparaît par strates, lentement, ménageant jusqu'au bout les révélations. Très addictive, la trame ainsi filée ne se relâche pas. Nous sommes saisis, tenus et bousculés par cette vision glaçante de la famille, de l'adolescence et de l'empreinte des fêlures affectives.

Chapeau

Fascinant, trouble, habilement mené... laissez-vous emporter par un récit sombre et puissant.

Haut de page