La nuit de Saint-Mandé

Eric Le Nabour

Paris, 1682. Le Tout-Paris se croise rue Froidmanteau, où Marie Lesage tient une maison close. Le jour où celle-ci meurt empoisonnée, sa fille adoptive Judith, 22 ans, se retrouve brutalement projetée dans un univers de complots et de trahisons. Marie lui a légué un mystérieux coffret renfermant les secrets de Nicolas Fouquet. Nombreux sont ceux qui souhaitent s’en emparer et l’étau se resserre autour de Judith. Cernée par le danger, la jeune femme est prête à tout affronter pour accomplir sa quête de vengeance et de vérité.

Souple - Broché | Format: 140x225

TX GLM#xA;Janvier 1682. A Paris, non loin du Louvre, l’hôtel de Guiffray abrite un bordel élégant tenu par la mystérieuse Marie Lesage, marquée à la hanche de la fleur de lys des criminelles. Celle-ci a, vingt ans auparavant, adopté Judith, trouvée bébé sur les marches d’une église, qui ne l’a plus quittée. Mais le commerce du crime est devenu général dans la capitale et Marie doit mourir. Agonisante, elle demande à sa fille adoptive de mettre à l’abri un coffret. Il contiendrait des secrets d’Etat concernant l’ex-surintendant Fouquet, qui protégea longtemps Marie, et aussi des lettres compromettantes d’Anne d’Autriche, la défunte mère du roi, au cardinal Mazarin. Qui a peur de ces documents ? Louis XIV en personne ? Colbert, l’ennemi mortel de Fouquet, étrangement abouché avec Aetius de Vigan, chef de l’Ordre du Temple de la Nouvelle Jérusalem, qui veut détruire la monarchie ? Alors qu’un Italien qui fréquentait le bordel est assassiné, Judith est enlevée et embastillée…

Chapeau

Avec l’exceptionnel talent de conteur qu’on lui connaît, Eric Le Nabour a tissé une histoire captivante de bout en bout.

Haut de page