J'ai dû rêver trop fort

Michel Bussi

Il y a 20 ans, une passion amoureuse a failli tout dévaster de la vie de Nathy. Aujourd’hui d’étranges coïncidences se multiplient autour de l’hôtesse de l’air, comme si le destin voulait la replonger dans cette inoubliable parenthèse. En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Djakarta, Michel Bussi nous entraîne dans un déroutant jeu de miroirs temporel !

480 pages |  | Format: 0x0

TX GLM#xA;Nathalie, qui préfère qu’on l’appelle Nathy, est une splendide quinquagénaire. Malgré ses deux filles adultes, ses deux petits-fils et le souhait de son mari qu’elle mette fin à sa carrière d’hôtesse de l’air, elle s’y est toujours refusée. En ce mois de septembre 2019, son planning lui annonce trois destinations : Montréal, Los Angeles, Djakarta – le même enchaînement qu’en septembre 1999 quand sa vie a basculé et qu’une folle passion amoureuse a failli l’entraîner loin des siens ! Est-ce aussi un hasard si, vingt ans après, elle va voler avec le même équipage et les mêmes musiciens – oubliés aujourd’hui – de The Cure ? Quel dieu farceur s’est amusé à semer ces coïncidences sans lui accorder la seule dont elle aurait rêvé : la présence du bel Ylian, le guitariste aux boucles d’or et aux yeux bleus ? Est-elle folle, manipulée ? Elle ne peut ignorer ces signes annonciateurs d’une incroyable vérité : UNE PORTE S’EST OUVERTE SUR LE PASSÉ ! Et Nathalie, cette fois, voudra-t-elle la refermer ?

Chapeau

Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, doit-on admettre qu’on peut remonter le temps ?

Haut de page